>

Médecine anti-vieillissement

Une médecine préventive anti-âge

Liposuccion : élimination

de graisse

La liposuccion est une technique par laquelle on aspire les amas de graisse superflus se trouvant n'importe où sur le corps. Le mot liposuccion signifie littéralement l’enlèvement (succion) de graisse (lipo). La liposuccion peut être considérée comme le précurseur de la liposculpture. Actuellement, les mots "liposuccion" et "liposculpture" sont employés comme des synonymes. Mais lors d’une liposuccion classique, le chirurgien se servait de gros « tubes aspirants » qui ne permettaient que l’aspiration de la graisse profonde. A côté des cellules graisseuses, il aspirait également souvent d’autres tissus. Aujourd’hui, l’enlèvement de la graisse se déroule de manière beaucoup plus efficace grâce aux techniques avancées de la liposculpture.

La liposuccion est l'intervention la plus pratiquée à travers le monde. La bonne nouvelle, c'est que c'est aussi la chirurgie la moins risquée avec 3,9 % de facteur de risques (comparativement à 14,7% pour une chirurgie du ventre et 10,7% pour la réduction mammaire.) Cette technique, par laquelle on pratique l'aspiration des cellules graisseuses localisées au niveau du menton, du cou, des bras, de l'abdomen, des hanches ou de la culotte de cheval, des fesses, des cuisses, des genoux et des mollets, élimine les amas graisseux souvent d'origine héréditaire. Ces amas graisseux de type héréditaire étant résistants aux différents régimes amaigrissants, la liposuccion s'impose donc comme une méthode de choix pour apporter un résultat définitif.

Selon les études médicales actuelles, les résultats d'une liposuccion sont durables puisque le nombre de cellules adipeuses totales serait atteint à l'âge adulte. Ce qu'il y a de merveilleux avec la liposuccion, c'est que lorsque les cellules graisseuses sont aspirées, elles ne se reproduisent plus. Même si vous prenez du poids après la chirurgie, les anciennes formes ne réapparaîtront pas. Vous allez garder les lignes harmonieuses que vous aviez.

Cette chirurgie, pratiquée sous anesthésie locale ou générale, n'exige qu'une très courte période de convalescence. presque sans douleur, elle est de plus assez simple. La preuve : elle ne demande qu'un ralentissement des activités pendant trois à sept jours et le port d'une gaine ou d'un bas support pour une période de deux à quatre semaines.

Les points d'entrée des petites canules, eux-même minimes, s'estompent dans les mois qui suivent, alors que les ecchymoses disparaissent après deux à trois semaines. les résultats de cette technique, employée tant pour la femme que pour l'homme, sont immédiats et continueront à s'améliorer pendant 3 à 9 mois. Pour savoir si cette intervention vous convient, il est important de consulter préalablement le médecin qui la pratiquera pour évaluer s'il y a des contre-indications. Comme pour toute chirurgie les risques existent, aussi minimes soient-ils, et sont l'allergie, causée par l'anesthésique utilisé localement, l'infection, la phlébite et embolie, l'anémie et le saignement.



Visitez le site Tourisme dentaire
Visitez l'Annuaire Ésotérique Francophone
Visitez l'Annuaire Médecine Alternative