>

Médecine anti-vieillissement

Une médecine préventive anti-âge

La micronutrition

Pour un fonctionnement optimal, notre organisme a besoin de très nombreux micronutriments, ces molécules que notre organisme ne sait pas fabriquer ou dont la fabrication est insuffisante. Certains nous sont familiers, comme les minéraux (calcium, phosphore, magnésium et autres), les oligo-éléments (fer, zinc, cuivre, sélénium, iode) ou les vitamines. D’autres moins, comme les acides gras polyinsaturés, les acides aminés ou encore les polyphénols, les caroténoïdes ou les phytostérols. Les causes des carences en micronutriments viennent pour l’essentiel de notre style de vie et de notre alimentation. Les méthodes de culture, de conservation ou de préparation sont aussi à l’origine d’un appauvrissement de notre alimentation en micronutriments.

La MicroNutrition est issue de nombreuses recherches scientifiques, qui ont mis en évidence l'impact sur la santé des déficits en micronutriments d'une part, et des excès en métaux lourds, radicaux libres, graisses saturées contenus dans les aliments, d'autre part.

Le facteur principal du vieillissement est le stress oxydatif. Les radicaux libres sont produits au cours d’un métabolisme normal. Il s’agit de l’utilisation de l’oxygène dans le processus de la création de l’énergie vitale à nos cellules. Ce processus produit des déchets, appelés radicaux libres, qui sont utiles pour se défendre contre les infections, mais peuvent devenir néfastes à haute dose. Ce qui importe c'est d’avoir un bon équilibre entre la production de radicaux libres en quantité suffisante pour notre santé et la production d’enzymes à visée anti-oxydante permettant de contrôler le taux de radicaux libres pour éviter le stress oxydant.

Les anti-oxydants dont notre organisme a besoin pour lutter contre les agressions de son environnement peuvent être apportés de diverses façons : ceux naturellement produits par notre organisme. Nous les produisons en quantité importante quand nous sommes jeunes, mais leur production décline avec l'âge pour beaucoup d'entre eux, ce qui rend la supplémentation intéressante à partir de la trentaine ou de la quarantaine ; ceux apportés par l'alimentation et ceux apportés par des plantes médicinales. Il peut être nécessaire, suite au bilan biologique (dosage du stress oxydant), de prendre des suppléments.

Les micronutriments sont souvent classés en 4 familles : les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments, les acides gras essentiels et les acides aminés.

Les vitamines sont des substances nécessaires à notre organisme pour le renouvellement cellulaire, la lutte contre le vieillissement, l’élimination des toxines, mais ce dernier n'étant pas capable de les fabriquer, il faut les apporter par l'alimentation. Trois vitamines se comportent comme de puissants antioxydants : la vitamine A, plus encore son précurseur, le bêta-carotène, la vitamine E et la vitamine C. Notre alimentation doit donc être riche en ces vitamines pour éviter toute carence. Les suppléments ne sont nécessaires qu’en cas de déficit avéré car attention, un excès de vitamines produit des radicaux libres.

Certains minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium…) sont nécessaires à tous les organes, notamment le cerveau, et nécessaires au fonctionnement des enzymes. Or notre corps ne sait pas les fabriquer. Une éventuelle ingestion de suppléments peut être nécessaire mais suivie médicalement.

Les oligo-éléments (zinc, sélénium, cuivre, fluor, chrome...) ne peuvent être synthétisés par l'organisme. Celui-ci doit donc les extraire de l'alimentation très régulièrement car les réserves sont limités. Une bonne activité des enzymes et des hormones est fondée sur ces oligo-éléments.

Les membranes de nos cellules sont composées, en partie, d’acides gras essentiels (oméga 3), responsables de la fluidité et de la souplesse des membranes. Ces acides gras jouent ainsi un rôle capital dans la prévention de certaines maladies cardiovasculaires, de l’Alzheimer, de l’inflammation, et dans le maintien d'une bonne immunité.

Les acides aminés sont indispensables à notre organisme pour entretenir et réparer les cellules, fabriquer des enzymes et construire de nouveaux tissus. Dans la prévention du vieillissement, les acides aminés participent à la production de molécules antioxydantes comme le gluthation et l’acide alpha lipoïque qui va régénérer tous les autres antioxydants.



Visitez le site Tourisme dentaire
Visitez l'Annuaire Ésotérique Francophone
Visitez l'Annuaire Médecine Alternative