Médecine anti-vieillissement

Une médecine préventive anti-âge

Le processus du vieillissement

Les changements anatomiques et physiologiques associés à la vieillesse débutent plusieurs années avant l'apparition des signes extérieurs. Plusieurs de ces altérations commencent à se manifester progressivement à partir de quarante ans et se poursuivent jusqu'à la mort, c'est-à-dire jusqu'à ce que l'organisme ne puisse plus s'adapter. Sur le plan physiologique, le processus de sénescence cause le déclin des fonctions organiques puis le vieillissement des tissus et de l'aspect général du corps.

Le «programme» du vieillissement serait probablement sous la médiation des hormones endocriniennes, de certains neurotransmetteurs agissant sur les organes cibles. Enfin la cellule serait programmée génétiquement et cette programmation pourrait être comparée à une horloge.Une tortue serait programmée pour 100 ans, un singe pour 20 à 25 ans et l'homme pour 120 ans. Par contre cette espérance de vie est compromise par l'altération génétique ou acquise par un mauvais fonctionnement biologique ou enzymatique de la cellule.

«La vieillesse est une période inévitable et naturelle de la vie humaine caractérisée par une baisse des fonctions physiques, la perte du rôle social joué comme adulte, des changements dans l'apparence physique et un acheminement graduel vers une diminution des capacités» (B. R.Mishara, R.G. Riegel, Le vieillissement, Presses Universitaires de France, Paris, 1984).

Les cellules qui composent notre organisme se renouvellent sans cesse. Le corps humain produit quotidiennement 300 milliards de cellules. Le vieillissement est lié à un déséquilibre entre ce processus de dégradation et le processus de reconstruction. Ce déséquilibre touche notamment les organes producteurs d'hormones, substances agissant sur l'ensemble des fonctions du corps. Une approche anti-âge cible surtout la cause fondamentale du vieillissement : la dégénérescence progressive. Le seul moyen de ralentir le processus du vieillissement est de retrouver un métabolisme à un état anabolique plus vigoureux. En d’autres termes, si vous remplacez quotidiennement 300 milliards de cellules par des cellules plus fortes et plus saines, vous ferez l’expérience d’un véritable rajeunissement biologique. Cependant, il ne s’agit pas d’une action isolée. Vous devez reproduire le phénomène, jour après jour.

Les facteurs de vieillissement

Parmi les principaux facteurs de vieillissement on trouvera : la production de radicaux libres qui oxydent notre corps, produisant le stress oxydatif, processus majeur du vieillissement, la glycation des protéines (sucres) et certains facteurs génétiques (diminution des télomères, erreur de réplication). Certains facteurs environnementaux font partie du processus d'attaque de l'organisme et accélèrent ainsi le phénomène du vieillissement : alimentation déséquilibrée, exposition au soleil, pollution, tabac, alcool, stress, manque d’exercice, manque de sommeil...

De nombreux chercheurs ont conduit de nombreuses recherches et ont démontré que la sécrétion de plusieurs hormones, telles que l'hormone de croissance, la mélatonine, la testostérone et les androgènes, la DHEA, la thyroxine, diminue régulièrement après 40 ans. Cette diminution des sécrétions hormonales entraîne avec elle une diminution de la masse et de la force musculaire, des performances physiques, sexuelles et intellectuelles. Cette détérioration de l'équilibre hormonal peut produire une prise de poids, une augmentation de l'incidence des maladies cardio-vasculaires et d'autres pathologies.

En réalité, le vieillissement serait le résultat d'une lutte permanente entre les systèmes de maintenance de notre organisme et de certains processus qui tendent à l'altérer et à le dégrader. Cet équilibre serait aussi influencé par des facteurs génétiques (diminution des télomères, erreur de réplication), énergétiques et environnementaux propres à chacun de nous, car chaque individu possède sa propre « carte » génétique, qui le rend plus ou moins sensible à l'environnement..

Les effets du vieillissement

Le vieillissement normal entraîne une diminution progressive de chacune de nos fonctions (tant physiques qu'intellectuelles et psychologiques). Voici quelques-uns de ces effets ;

- Changements externes : On observe une diminution des cheveux qui deviennent gris, la peau plisse (rides), s'amincit et devient moins flexible, la taille diminue aboutissant à une perte de quelques centimètres vers l'âge de 80 ans, car la colonne vertébrale s'aplatit et se courbe, moins de tissus musculaires, plus de tissus graisseux.
- Le corps ralentit : On note chez la personnes agées une baisse des réflexes, une baisse de la coordination musculaire, une baisse des vitesses de réaction et une baisse de l'équilibre. Elle marche plus lentement. Sa démarche devient plus hésitante avec l'âge, elle marche avec moins d'assurance durant l'hiver, prend plus de temps à traverser les rues. Dans la maison elle rentre avec précaution dans son bain, est moins alerte à s'habiller, ses mouvements sont plus lents pour sortir de son lit.
- L'activité neurologique : Le nombre de neurones diminuant dans le cerveau et la circulation cérébrale ralentissant celà entraîne des pertes de mémoire et des difficultés à se concentrer, et dans des cas plus aigus peuvent conduire à certaines maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson).
- L'activité des glandes hormonales: La production d'hormones diminue avec l'âge, notamment les hormones thyroïdienne, surrénales et sexuelles. Cette modification de l'apport hormonal produit entre autres une prise de poids, des troubles du sommeil ou de l'humeur (voire des dépressions), une mauvaise adaptation au stress et une baisse de satisfaction lors de l'activité sexuelle.
- L'activité cardiaque : Le cœur est l'organe qui distribue le sang (et donc l'oxygène) à toutes les cellules de notre corps. La diminution de l'activité du cœur, souvent causée par un manque d'irrigation adéquate et la rigidification des artères, diminue l'apport de sang et d'oxygène aux organes et aux muscles qui sont alors moins bien oxygénés. Ceci occasionne une baisse des capacités physiques et intellectuelles, mais peut aussi produire des accidents vasculaires.
- On observe une modification progressive de l'acuité visuelle et de l'ouie.
- La capacité respiratoire diminue : elle entraîne une mauvaise oxygénation des tissus, de l'essoufflement, une fatigue lors des exercices sportifs ou autres, en fait une baisse des performances.
- La diminution de l'activité des reins : Les reins sont les organes responsables de l'élimination des déchets de l'organisme et la diminution de son activité produit une accumulation de toxines.
- La capacité de digestion : Une moins bonne mastication des aliments et une diminution de la capacité digestive aboutit à une moins bonne assimilation des nutriments essentiels, d'où la possibilité de carences nutritionnelles.
- D'autre part, le tube digestif laisse passer certaines particules indésirables. Associé à une diminution de la fonction immunitaire, ces disharmonies peuvent causer des phénomènes d'intolérances alimentaires, de l'inflammation chronique, des infections fréquentes, de la fatigue, des troubles cutanés et articulaires, etc..
- La diminution de la reconstruction osseuse : celle-ci provoque l'ostéoporose et la fragilité osseuse qui est responsable de fractures plus fréquentes.
- La baisse de l'hydratation et du renouvellement des cellules de la peau : elle provoque peau mince, rides et relâchement cutané.

Les facteurs aggravants

Le vieillissement est naturel, mais il peut être intensifié par nos mauvaises habitudes de vie :

- Une mauvaise alimentation : l'alimentation qui est trop riche en sucres et en graisses saturées est responsable d'obésité et de troubles métaboliques, comme la production exagérée de cholestérol et le développement du diabète. Ainsi le coeur, les poumons, les tendons t les articulations sont atteints.
- Le tabac : il fragilise les poumons et le coeur mais aussi les os, les reins et la peau.
- L'alcool : il affaiblit les reins et l'appareil digestif. Il nuit aussi à l'éclat de la peau.
- La sédentarité : le manque d'activité physique et sprtive affecte le coeur, les poumons, les muscles, les os. Elle peut aussi conduire à un surpoids qui augmente les risques de maladies cardio-vasculaires et de maladies métaboliques.
- Le soleil : il fragilise les yeux et la peau et peut causer des maladies graves.
- La pollution : dans notre monde moderne l'utilisation de pesticides, d'insecticides, de même que la présence de métaux lourds dans notre environnement favorisent le stress oxydatif, stress qui est une des causes perturbations dans le fonctionnement de nos cellules.



Visitez le site Tourisme dentaire
Visitez l'Annuaire Ésotérique Francophone
Visitez l'Annuaire Médecine Alternative

Pour plus d'info, cliquez ici...