>

Médecine anti-vieillissement

Une médecine préventive anti-âge

Rajeunissement du regard

Le vieillissement du regard, au niveau de la zone qui entoure l’orbite, produit des rides et ridules et souvent un regard triste. Ces effets sont dûs à une fragilisation cutanée et au relâchement de la musculature périorbitaire.

- L’espace entre les deux paupières, ovale habituellement, a tendance à s’arrondir.

- La paupière supérieure peut devenir fine et son repli se placer sous le rebord de l’orbite, donnant un aspect d’œil creux ou, parfois au contraire, elle devient épaisse avec un repli plus ou moins important entraînant une ptose de la paupière (apparence de paupière en casquette). Pour maintenir l’œil suffisamment ouvert, une contraction compensatoire peut être à l’origine de rides horizontales au dessus du sourcil.

- La paupière inférieure peut se creuser de cernes et présenter des ridules, et parfois présenter un relâchement cutané et un gonflement, graisseux ou non.

- L’hyperactivité musculaire finit par provoquer des rides au niveau de la peau, appelées "rides de la patte d’oie", à l’angle externe des yeux. Les rides de la patte d’oie sont en partie causées par la force de contraction musculaire des muscles orbiculaires associée à une fragilisation cutanée. Le Botox ou toxine botulique est indiqué pour relâcher le muscle. Le traitement par injection de toxine botulique est souvent associé à une revitalisation cutanée comportant un peeling superficiel et un mésolift.

- Le sourcil est soumis à un effet abaisseur permanent dû à l’action de la partie externe du muscle qui entoure l’œil et a tendance à s’abaisser, accompagné d'une chute de l’extrémité externe (chute de la queue du sourcil) donnant lieu à un regard triste. Le but du traitement, au niveau du sourcil, est de maintenir ou de relever la queue du sourcil pour préserver l’éveil et la clarté du regard. Le Botox ou toxine botulique, bien utilisé et injecté au bon endroit, va rééquilibrer le jeu de la musculature et permettre une élévation de la queue du sourcil. Les fils crantés ou fils de soutien, implantés sous la peau, permettent aussi de remonter les sourcils. Cette technique consiste à mettre en place, sous anesthésie locale, des fils crantés ou "fils suspenseurs" pour rehausser les tissus relâchés sous l’effet du vieillissement.

- Les paupières supérieures peuvent être une indication chirurgicale, seulement cependant lorsqu’il existe un relâchement notable des tissus et une gêne importante. Avant d’en arriver à la chirurgie, différentes techniques de la médecine esthétique peuvent apporter un soulagement. Souvent, une combinaison de techniques est nécessaire : technique de revitalisation cutanée (peeling, mésolift) ; technique abrasive (peeling moyen ou profond) ; Botox ou toxine botulique diluée.



Visitez le site Tourisme dentaire
Visitez l'Annuaire Ésotérique Francophone
Visitez l'Annuaire Médecine Alternative

Pour plus d'info, cliquez ici...